Saison 19/20 > Théâtre > Ciels de Wajdi Mouawad

Théâtre

Cie Alchimie

Ciels de Wajdi Mouawad

vendredi 13 mars 2020 - 20h30

Réserver

« Ciels raconte l’histoire de l’équipe internationale de l’opération Socrate. Isolée du monde, dans un lieu tenu secret, cette équipe, composée de quatre hommes et une femme, a pour mission de déjouer un attentat qui va avoir lieu, mais on ne sait ni où, ni quand, ni pourquoi. Une seule certitude : les terroristes ont entre 25 et 35 ans. Seulement, dès le début de la pièce, l’un des membres de cette équipe se suicide.
Un attentat, un suicide, deux pistes : l’une islamiste, l’autre poétique. La première est défendue par la direction de l’équipe qui est persuadée qu’il faut poursuivre. La seconde piste est celle du Tintoret. Peintre italien de la Renaissance, Le Tintoret peint L’Annonciation faite à Marie vers 1585. Or, il semblerait que ce tableau du XVIème siècle soit la clé de voûte de l’attentat à déjouer. Ce ciel de toutes les voix et de toutes les nations s’assombrit tout au long de la pièce : se pourrait-il que la beauté du Monde enfante elle-même les démons de sa destruction, que L’Annonciation du Tintoret serve de motif à une tapisserie de l’horreur ? »
Amélie Chalmey

à partir de 14 ans

Texte Wajdi Mouawad
Mise en scène Amélie Chalmey Assistante à la création Marie-Charlotte Dracon Stagiaires assistantes à la mise en scène Cécile Bruyer, Adèle Rawinski
Interprétation Julien Cussonneau, Marie-Charlotte Dracon, Simon Falguières, Vincent Fouquet, Stanislas Stanic et en vidéo Emmanuel Noblet, Jules Ronfard
Voix off Benjamin Bécasse, Eric Challier, Emmanuel Noblet, Jules Ronfard, Lauren Toulin
Scénographie Damien Caille-Perret
Création lumières Kévin Briard
Création son, composition musicale et régie générale Rafaël Georges
Création vidéo Jérémy Oury

Production : Alchimie
Co-productions : CDN de Normandie-Rouen, L’Étincelle, Théâtre de la Ville de Rouen, Théâtre Le Rayon Vert, Scène conventionnée d’intérêt national Art en territoire,  Théâtre du Château – Ville d’Eu, Scène conventionnée Textes et voix. Aides à la création : DRAC Normandie, Région Normandie, Département de la Seine-Maritime, Ville de Rouen. Accueils en résidence : CDN de Normandie-Rouen (Le Rexy/Le Théâtre des Deux Rives), L’Étincelle, Théâtre de la Ville de Rouen (Salle Louis Jouvet), La Fonderie / Théâtre du Radeau, Théâtre des Charmes d’Eu. Pré-achats : CDN de Normandie-Rouen, Communauté de communes du Pays de Conches, La Barcarolle, EPCC Spectacle vivant Audomarois, L’Étincelle, Théâtre de la Ville de Rouen, Théâtre du Château-Ville d’Eu, Scène conventionnée Textes et voix, Théâtre Le Rayon Vert, Scène conventionnée d’intérêt national Art en territoire, Ville de Merville-Franceville. Avec le soutien de la Ville de Rouen et de l’ODIA Normandie.
Crédit photo ©Arnaud Bertereau

Séances pour les scolaires

Compagnie Alchimie

L’Histoire :
Ciels raconte l’histoire de l’équipe internationale de l’opération Socrate. Isolée du monde, dans un lieu tenu secret, cette équipe, composée de quatre hommes et une femme, a pour mission de déjouer un attentat qui va avoir lieu, mais on ne sait ni où, ni quand, ni pourquoi. Une seule certitude : les terroristes ont entre 25 et 35 ans. Seulement, dès le début de la pièce, l’un des membres de cette équipe se suicide.
Un attentat, un suicide, deux pistes : l’une islamiste, l’autre poétique. La première est défendue par la direction de l’équipe qui est persuadée qu’il faut poursuivre. La seconde piste est celle du Tintoret. Peintre italien de la Renaissance, Le Tintoret peint L’Annonciation faite à Marie vers 1585. Or, il semblerait que ce tableau du XVIème siècle soit la clé de voûte de l’attentat à déjouer. Ce ciel de toutes les voix et de toutes les nations s’assombrit tout au long de la pièce : se pourrait-il que la beauté du monde enfante elle-même les démons de sa destruction, que L’Annonciation du Tintoret serve de motif à une tapisserie de l’horreur ?
Dans une géographie du sang, un audacieux art poétique de la violence prend forme, où s’agrègent les mensonges des dieux et les maux des fils d’aujourd’hui.

Note d’intention :
Avec le dernier volet de sa tétralogie Le Sang des Promesses, Wajdi Mouawad confronte une jeunesse ramifiée, au-delà des différences et des frontières, à la brutalité du monde. Il pose cette jeunesse face aux générations qui lui ont précédé et compose un ciel sombre et terrifiant dans lequel aucune question ne semble avoir de réponse. Dans un polar haletant et labyrinthique, mêlant poésie, mathématiques et Histoire de l’Art, il s’empare de la question du terrorisme en nous jetant dans un huis-clos sans fenêtre ni échappatoire et il y fait résonner la matière première de Ciels : la colère, devenue rage. Nous sommes en 2018, bientôt 2019. Nous avons trente ans – ou pas loin – et nous essayons de trouver notre place dans le monde. C’est assez commun, souvent maladroit, parfois malaisant, et quoiqu’il en soit jamais donné. Cette place est en réalité bien plus qu’à prendre, ou à saisir : elle est à inventer et à créer. Et cette création doit se faire dans un monde que nous n’avons pas choisi. Il nous a été imposé, un peu comme ces héritages dont on ne veut pas mais dont il faut bien s’accommoder. Ce monde est là, il nous préexiste. Alors, comment faire ? Comment faire pour trouver sa place quand on n’a même pas trente ans, qu’on ne comprend rien au monde dans lequel on est, et qu’on a pour seul bagage l’impuissance de nos propres parents ? Comment faire pour trouver du sens à ce qui n’en a pas ? Comment faire pour accepter l’inacceptable ? Comment faire pour lutter contre le renoncement et la peur ? Comment faire pour se battre contre un ennemi sans visage ni frontières ? Dans un monde où tout semble contrôlé, espionné et joué d’avance, notre dernier acte de résistance est le refus du silence et de l’immobilité. En dépit de la peur, au milieu de la foule qui ne veut rien entendre, et au centre du plateau qui parfois reste sourd autant qu’aveugle, nous ferons face et revendiquerons notre refus de l’abandon. Amélie Chalmey

Âge : dès le lycée
Durée : 2h00

Séances scolaires

Jeudi 12 mars 2020 à 14h

Scènes impressions - Espace commentaire

Laisser un commentaire